La rencontre entre Yalinnove et L’autoroute de la pluie.

Lorsque l’on œuvre dans le domaine de la reforestation, l’intérêt pour le climat et le réchauffement climatique devient inévitable. Est-ce parce que tout semble aller de travers que nous nous lançons dans ces projets, comme une quête de réconfort ? 

Au cours de mon voyage, j’ai eu l’opportunité unique de dialoguer avec de nombreux scientifiques et experts, qui m’ont ouvert les yeux sur une réalité alarmante : nous sommes sur le point de faire face à une grave pénurie d’eau dans les années à venir. Cette prise de conscience a d’abord éveillé en moi un sentiment de peur.

Pourtant, armé de détermination, j’ai choisi de ne pas rester passif. C’est alors que j’ai découvert le projet “Autoroute de la pluie”, une initiative qui résonne avec mes convictions. Ce projet incarne une réponse face à cette menace imminente, soulignant l’urgence d’agir maintenant pour préserver notre précieuse ressource en eau.Intrigué, j’ai immédiatement contacté Joris et Cédric pour en savoir davantage.

L’idée de planter des arbres pour induire des précipitations, de créer un corridor vert de Castres à Bayonne, me fascinait. Mais, en prenant de la hauteur, je réalisais que les champs dominaient le paysage. Il serait donc crucial de convaincre les agriculteurs, en embrassant l’agroécologie et le concept des jardins-forêts.

En élargissant encore ma vision, j’apercevais la forêt des délices et la ferme du Martel sur notre trajectoire – des signes, me disais-je. Mon amour pour les arbres et la reforestation nourricière m’a donc poussé à m’impliquer à fond dans ce projet audacieux, avec Yalinnove.

J’ai offert mon aide pour faire progresser ce projet monumental et me suis porté volontaire pour contribuer grâce aux jardins-forêts, afin de créer des liens sur cette autoroute de la végétation. 

“Parfois, il suffit simplement de passer à l’action pour que de magnifiques réalisations voient le jour.

Yali


l’AUTOROUTE DE LA PLUIE C’EST QUOI ?

Accroître les pluies grâce à des services écosystémiques

L’idée d’augmenter les pluies en développant la végétalisation n’est pas neuve. Ces dernières décennies, elle a notamment été mise en œuvre avec succès lors de la restauration agroécologique du plateau de Loess en Chine, mais aussi en Inde grâce au concours « Water Cup » de la Fondation Paani, au Cambodge dans le Parc national de Phnom Kulen, au Brésil avec la fameuse ferme de Ernst Gotsch. 

Un projet de réappropriation climatique

Pourquoi ? Une perte d’efficacité des pluies ?

La simplification des paysages, l’érosion, l’artificialisation, la dévégétalisassion, le drainage et la compaction font que les sols perdent leur capacité à infiltrer, condenser et stocker de l’eau. Cela a une conséquence directe sur la capacité de notre environnement à réguler la température (évaporation, fraîcheur, courant d’air, nuages). Au contraire, le ruissellement provoque des inondations et des sécheresses et au final, des canicules et des incendies. Le constat est sans appel, nous réunissons les conditions pour perdre de la pluie. 

Un projet pivot pour un territoire stratégique.

L’Autoroute de La pluie est un projet qui vise à adapter nos paysages pour augmenter la connectivité climatique, générer de la fraîcheur et de l’humidité. 

Partant du constat que le Pays Basque est l’un des principaux points d’entrée des précipitations sur le territoire et que le Massif Central est  au cœur de trois grands bassins versants hexagonaux, notre objectif est de connecter ces deux zones par une continuité végétale.


Pour plus d’information

Aidez nous à passer à l’action !

Si vous possédez un jardin forêt ou que vous souhaitez participer contactez nous.